Dans la vie comme au hockey

J’adore le hockey. Mais par-dessus tout, j’adore entraîner ! J’adore coacher nos jeunes. Non, je ne suis pas un coach dans une équipe. Je ne suis pas un gars de stratégie hockey même si dans mon divan le samedi soir je coach les Canadiens. Je suis un gars d’exercices ! Et j’adore entraîner les jeunes athlètes qui jouent au hockey. Ceux qui s’entraînent durant l’été sont des jeunes très motivés. Donc, ce n'est pas difficile de les amener à se dépasser. En fait, je les guide et les encourage. Mais la beauté du hockey, comme avec n’importe lequel autre sport, c’est que tu peux facilement faire des parallèles avec la vie. C’est facile de leur faire comprendre ce qu’ils vont vivre et de les préparer. J’ai eu des parents fantastiques qui m’ont toujours encouragé et suggérer de faire ce que j’aime dans la vie. Et ils m’ont mis aux sports très jeunes. Le hockey est devenu ma passion et toutes ses années de compétitions m’ont tellement aidé dans la vie.

Il est difficile parfois de faire ces mêmes parallèles avec l’école. Pourquoi ? Parce que le jeune n’a pas choisi. Alors que le hockey, ça, il l’a choisi ! Et dès son jeune âge, par le hockey, il a commencé son apprentissage de la vie. Première leçon, ne pas baisser les bras. Quand tu vas sur la glace pour la première fois et que tu tombes plus souvent que tu es debout, pour certain c’est démotivant. Pour d’autres, c’est un défi ! Pour certains, la première fois, c’est les parents qui ont choisi. Pas le choix d’essayer si on veut savoir si l’on aime ça. Le deal... tu essaies, on va jusqu’à la fin de saison et après tu prends ta décision si on continue. Et dès la première fois, c’est le travail qui commence. Le défi est lancé ! Premier défi à court terme, se tenir debout. Deuxième, avancée. Troisième toucher la rondelle. Et ainsi de suite.

À la fin de la saison certains savent déjà qu’ils seront de retour l’an prochain. Pour d’autres, on devra laisser l’été faire son œuvre et voir si on a le goût de retourner. Et si c’est un retour, on peut dire que le développement est commencé. Et on verra où ça va s’arrêter. Pour moi, en tant que coach préparateur physique ou technicien sur glace, le plaisir est de motiver mes athlètes. Et, j’adore faire des parallèles avec la vie pour qu’ils comprennent bien ou tout simplement pour les motiver. Une maman me demandait lors d’une consultation comment je faisais pour obtenir le meilleur de son fils. C’est simple, je ne suis pas son père ! Je suis son coach. Mon rôle est de lui dire la vérité et de l’aider à aller vers son objectif que lui-même doit savoir fixer. De lui donner des outils et de l’encourager. Il n’a pas à me plaire, il doit être satisfait de lui-même ! Alors c’est comme la vie. Tu veux réussir dans la vie, comme tu veux réussir au hockey.

Alors vie ta vie comme si c’était le hockey ! Fixe-toi des objectifs. (Court, moyen, long terme) Travail pour les atteindre.

Ne les oublie jamais. Garde ton focus.

Essaie de nouvelles choses. Relève-toi si tu échoues. Cherche à t’améliorer. Mais des efforts réels. Chaque jour tu dois faire quelque chose pour t’approcher de ton objectif.

Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’atteindre un objectif que l’on s'est fixé. Surtout après avoir travaillé fort intensément. Et ça boost la confiance en soit. Pour moi l’intensité ne se mesure pas en pourcentage. Pour moi, il y a deux façons de faire ... ordinaire et extraordinaire ! Le meilleur de toi-même. À toi de voir comment Tu veux être aujourd’hui.


Si le hockey c’est une passion, ta vie devrait l’être tout autant ! Coach Goyette


59 vues

Pour me joindre

CONTACTEZ MOI SI VOUS DÉSIREZ PLUS D'INFORMATIONS
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle